Refus de la promotion de l’homosexualité au Sénégal : Y en a marre exprime son soutien à Elimane KANE, licencié par OXFAM

Suite à la lettre de monsieur Elimane KANE relatant son différend avec la direction d’OXFAM, qui a conduit à son licenciement, le mouvement Y EN A MARRE exprime toute sa solidarité à ce concitoyen, vaillant militant de la société civile sénégalaise, toujours constant dans son engagement.


La nouvelle politique de OXFAM, origine du différend, sape les efforts importants consentis par l’organisation à travers ses programmes : promotion de la démocratie, participation des jeunes, la bonne gouvernance dans le secteur des industries extractives, l’implication des femmes etc.

Y EN A MARRE rappelle à la représentante pays d’OXFAM (Amy Glass) que vouloir imposer des principes, de mœurs, de valeurs extérieures en contradiction avec les nôtres ne saurait prospérer, et de fait dénonce vigoureusement ce projet.

Notre culture, encore moins nos valeurs ne nous permettent de promouvoir l’homosexualité au Sénégal.

Aussi, la direction d’Oxfam reprocherait à M. KANE une « faute lourde », faisant allusion au lancement de la pétition par LEGS AFRICA (Pour une saisine de la justice sénégalaise et britannique sur l’affaire Timis-BP-A. Sall) dont il est le président et sa participation à la Plateforme AAR LI NU BOKK. Le mouvement Y EN A MARRE, en tant que organisation membre de ladite Plateforme fustige cette attitude visant à priver un citoyen sénégalais du droit de s’exprimer sur des questions nationales.

Le Mouvement Y EN A MARRE rappelle à l’inspection du travail que la décision qu’elle prendra sur cette affaire sera très importante.

Le Mouvement Y EN A MARRE suivra avec beaucoup d’intérêt les développements de cette affaire.

Fait à Dakar, le 7 juillet 2019

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...