Commercant tué et concert de Youssou NDOUR : Un « Domou NDAR » adresse une « plainte » à Mansour FAYE

Plainte au Maire de la ville de Saint-Louis, Avec tout le respect que j’ai en votre personne en tant grand frère. Je trouve que c’est pas moment opportun pour amuser la galerie. C’est pas avec la musique et « maux» de Youssou que vous comptez éradiquer l’insalubrité à Saint-Louis. C’est à la limite paradoxal. On ne danse pas sur un sol qui brûle. M. Le Maire, Saint-Louis est encore sale.


M. Le Maire, Ndjolofene n’est pas le seul quartier de Saint-Louis. Pavage à Njolefene, Assainissement à Ndjolofene, Emploi à Ndiolofene, Éclairage à Ndjolofene, Tout pour Ndjolofene Et rien pour les autres quartiers.

Je suis désolé de le dire mais vous êtes entrain d’endormir la jeunesse. La jeunesse est le moteur et le socle du développement. M. Le Maire, la jeunesse n’attend pas de vous une distraction. Une jeunesse a besoin d’être soutenu, orienté, motivé et responsabilité. C’est l’occasion pour moi de lancer à l’endroit de toute la jeunesse de prendre ses responsabilités et de jouer pleinement son rôle pour le développement de notre localité Saint-Louis. Jouons notre pleinement notre rôle sur : l’insalubrité à Saint-Louis.

Les jeunes d’aujourd’hui, lorsqu’ils en ont les moyens, sont innovants, forces de proposition, découvreurs de solutions.
Je crois qu’il est opportun de donner à la jeunesse l’opportunité de prendre leur place dans le combat pour atteindre les Objectifs du développement durable. L’apport potentiel de la jeunesse pour le développement durable n’est plus à démontrer. Jeunes dans le monde pour qu’ils deviennent des moteurs de changement.

Nous (jeunesse), sommes responsables du présent et de l’avenir de notre ville.
«Diameguene la bokk»
Nazirou FALL

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...